Tomber enceinte : 6 conseils pour concevoir

Avec l’âge, on a presque toutes envies de tomber enceinte, de vivre toutes ces émotions de femmes enceintes qu’on entend partout, de sentir notre bébé bouger dans le ventre, et au final de pouvoir mettre au monde sans aucune complication pour enfin tenir notre bout de chou dans nos bras. Cependant, bien que certaines y arrivent sans difficultés, pour d’autres, c’est le parcours du combattant. On arrive à la trentaine, en couple et toujours pas d’enfants et l’on se met à réfléchir aux différentes options qui se présentent nous. Nous relations dans cet article 6 astuces qui permettent de tomber enceinte.

Avoir le bon poids

Il est nécessaire d’avoir le bon poids pour pouvoir tomber enceinte. Une grande maigreur, ou un surpoids peuvent entraîner un déséquilibre hormonal, ce qui peut empêcher la fécondation et/ou la nidation de l’oeuf. Pour savoir si votre poids est dans les normes, il faut calculer votre indice de masse corporelle (IMC). L’IMC se calcule en divisant le poids par la taille au carré ( IMC = Poids/Taille2). La valeur de l’IMC normal est comprise entre 18,5 et 24,5.

Limiter sa consommation de caféine

Les avis divergent, mais selon plusieurs études médicales, la caféine aurait un rôle nocif sur la fertilité. Il serait donc plus prudent de diminuer la consommation de caféine de votre routine ( café, cola, boissons énergisantes).

Revoir son alimentation

Selon la Société des obstétriciens et des gynécologues du Canada, il est important d’adopter de saines habitudes alimentaires. Un corps en bonne santé est plus apte à procréer. Il est nécessaire de consommer des aliments riches en fibres ( fruits, légumes) ; privilégier les protéines végétales aux protéines animales ; prendre de l’acide folique; consommer des produits laitiers à teneur élevée en gras. Quelques aliments sont à privilégier même si ce ne sont pas des aliments miracles: le poisson et les fruits de mers, les fruits et légumes, les produits laitiers ainsi que les légumineuses. Il vaudrait mieux éviter les aliments trop sucrés, car ils entraînent une sécrétion importante d’insuline dans l’organisme ; et il a été prouvé qu’une importante quantité d’insuline dans le sang peut nuire à l’ovulation.

Éviter le stress

On ne le répètera jamais assez, le stress cause beaucoup de dommages à l’organisme. Si vous essayez de tomber enceinte, il faudrait éviter toute situation stressante, ou y remédier rapidement. Il existe des dizaines de moyens pour lutter contre le stress, qui fonctionnent selon les individus et les situations. A vous de trouver la méthode qui vous va le mieux.

Faire l’amour à une période précise

Lorsque vous avez calculé votre période d’ovulationque cela soit par calcul par rapport à votre cycle menstruel, ou grâce à la courbe de température, il est conseillé de faire l’amour pendant la période située entre trois jours avant l’ovulation et trois jours après l’ovulation. Pour les hommes, il est conseillé de s’abstenir de faire l’amour pendant 3 jours avant la période d’ovulation, afin de conserver une quantité importante de spermatozoïdes. Mais cela ne veut pas dire qu’il ne faut faire l’amour qu’à ces périodes! Les rapports sexuels réguliers, au minimum 3 jours par semaine, aident également.

Essayez les plantes

Il existe des plantes qui boostent la fertilité en favorisant la détoxification hormonale. Nous sommes en effet exposés à plusieurs polluants dans l’environnement qui perturbent nos hormones. Les plantes telles que le pissenlit, le curcuma, l’ortie, et le framboisier, le trèfle rouge peuvent aider à améliorer la fertilité. Ces plantes sont à boire en infusion avant et pendant la grossesse une à deux tasses par jour. Il faut cependant faire attention à ne pas les prendre si vous suivez un traitement contre l’infertilité. Dans tous les cas, l’avis de votre herboriste est conseillé.

Liens utiles :

  1. Thompson, D. (2017, 10 30). WebMD. Consulté le 11 28, 2018, sur Infertility and reproduction: https://www.webmd.com/infertility-and-reproduction/news/20171030/high-pesticide-produce-not-helpful-for-fertility#1
  2. Meeker JD, Calafat AM, Hauser R. Urinary metabolites of di(2-ethylhexyl) phthalate are associated with decreased steroid hormone levels in adult men. J Androl. 2009 May-
  3. Catherine Drouin: Guide sur les 4 piliers de la fertilité

Vous aimerez aussi...