Le clitoris : organe de plaisir et de reproduction

Le clitoris, ou organe clitoro-génito-vaginal, est un organe génital féminin. Il était considéré, jusqu’à récemment, comme étant l’organe du plaisir féminin. Une étude récente faite par Roy Jérome Levin, spécialiste du désir sexuel, parue dans Clinical Anatomy, a démontré que le clitoris activerait certaines zones du cerveau, ce qui entraînerait des modifications de l’appareil reproducteur féminin, facilitant la rencontre des gamètes mâles et femelles.

Qu’est-ce-que le clitoris

On ne connaît le plus souvent que la partie visible de l’organe , cette proéminence située en haut de la vulve, entre les lèvres. Cette partie visible constituée du tissu conjonctif, peut, comme le pénis, connaître des érections lors des excitations. Elle a une taille comprise entre 0,5 et 1cm, ce qui ne représente qu’une petite partie du clitoris dont la partie interne a une taille d’environ 10 cm.
Les autres éléments du clitoris sont :

• Les 2 pilliers du clitoris qui se gonflent de sang sous l’effet de l’excitation. Leur taille peut aller jusqu’à 15 cm.
• Le corps du clitoris ou racine qui est formé par la jonction des 2 milliers. Entre le vagin et la racine du clitoris se trouve l’urètre.
• Les bulbes, qui sont constitués de 2 corps spongieux descendant de part et d’autre de l’urètre et se terminant de part et d’autre du vagin.

Son rôle

Jusqu’à récemment, on pensait que le clitoris ne servait qu’à une seule chose: donner du plaisir. Une étude récente montre que cette information est obsolète

Selon l’étude faite par Roy Jérome Levin, la stimulation du clitoris active le cerveau et provoque des changements dans le tractus génital féminin, à savoir l’amélioration du flux sanguin vaginal, l’augmentation de la lubrification vaginale qui facilite la pénétration du pénis, une augmentation de l’oxygène et de la température vaginale, ainsi qu’un changement de la position du col de l’utérus qui empêche le spermatozoïde de pénétrer rapidement l’utérus, permettant aux facteurs qui activent le spermatozoïde d’agir afin que celui-ci soit mobile et activé pour la fécondation. Une femme qui a un désir d’enfanter et dont le clitoris est stimulé lors des rapports sexuels augmente donc ses chances de tomber enceinte.

Comment stimuler le clitoris

Avouons-le, le clitoris est beaucoup plus utilisé en tant qu’organe de plaisir, et ce avec raison.
La zone érogène, qui est la partie extérieure, très sensible et réactive, contient près de 8.000 capteurs, alors que le pénis n’en contient que 6.000. De quoi faire des jaloux! Sa stimulation n’est donc pas compliquée, des caresses douces avec les doigts ou la langue suffisent. On peut également le stimuler en faisant des cercles ou des tapotements sur le capuchon qui le protège, et plus il y aura de stimulation, plus l’orgasme survient.

Plusieurs spécialistes s’accordent de plus en plus pour affirmer que la théorie selon laquelle 80% des femmes seraient clitoridiennes et 20% vaginales serait fausse; le point de départ de l’orgasme féminin serait toujours le clitoris. Celui-ci peut être accessible via le vagin et être stimulé lors de la pénétration, ce qui fait penser à certaines femmes qu’elles ont un orgasme vaginal

Vous aimerez aussi...