Adultère : quelles sont les causes ?

De plus en plus fréquente, l’adultère est la cause de millions de divorces, de vies détruites, d’enfances brisées. Les études sur l’adultère ne sont pas unanimes sur la fréquence; elles indiquent néanmoins qu’en moyenne 30% des hommes et 20% des femmes ont déjà commis un adultère. Elle est également observée dans les couples heureux ; selon une étude menée par l’université Rutgers dans le New Jersey, 56% des hommes et 34% des femmes qui ont eu des relations sexuelles hors mariage estimaient leur mariage «heureux» ou «très heureux». Il est donc difficile, devant ces résultats, de pouvoir lister avec certitude les causes de l’adultère ; qui varient d’un individu à un autre. Dans cet article, sans être exhaustif, nous en listons quelques unes.

Les conflits non réglés

Les disputes, contradictions et malentendus sont fréquents au sein des couples ; et bien évidemment, au sein de la société. Quoi de plus normal ? Nous sommes tous à la fois uniques et différents les uns des autres ; nous sortons de milieux différents, avons reçu des éducations différentes, avons grandi dans des milieux différents et acquis des valeurs et des principes de vie différents. Ce sont donc deux personnes différentes qui se rencontrent dans un couple. Devant ces faits, un seul sujet peut faire l’objet de disputes, lorsque l’on décide de ne pas être compréhensif. Ces disputes peuvent s’accumuler, entraîner des douleurs et des rancunes qui finissent par conduire vers celui ou celle qui semble mieux nous comprendre. Un ami me disait au cours d’une conversation s’être séparé de sa partenaire avec qui il a vécu 5 ans à cause d’une histoire de pâte dentifrice : elle appuyait le tube de pâte dentifrice au milieu, alors que lui roulait le tube de pâte dentifrice du bas vers le haut. Raison stupide, me direz-vous ? Peut-être, mais ce détail l’emmenait à faire des reproches a sa partenaire qui ne tolérait pas les reproches, et répliquait par des reproches. S’en suivait alors une guerre verbale matinale qui le mettait de mauvaise humeur dans la journée ; et au bout de plusieurs années, ces disputes matinales devenaient juste invivables, parce que les conflits n’étaient jamais réglés.

L’insatisfaction sexuelle

Elle n’est pas toujours la cause, mais est une des raisons évoquées. Savoir prendre soin de son/sa partenaire dans la chambre est d’une importance fondamentale au sein du foyer. Il est aujourd’hui bien connu et suffisamment prouvé que l’orgasme permet de libérer des hormones telles que les endorphines qui sont sources de bien-être, permettant ainsi de voir la vie en rose. L’orgasme permet également de libérer l’ocytocine qui permet de créer un lien d’attachement entre les partenaires, et aide à lutter contre le stress, l’anxiété et l’agressivité. Alors, oui à l’orgasme pour le bien-être de son couple ?

La routine au sein du couple

Certaines personnes aiment la nouveauté et l’aventure. Ce sont des chasseurs, qui aiment les défis, la nouveauté ; et qui s’ennuient très vite lorsque la routine s’installe. Alors pourquoi ne pas chercher à être créatif très souvent ? Un week-end en amoureux loin de la ville pendant que les enfants sont chez les grands-parents, un dîner aux chandelles en y mettant de la créativité, de la sensualité, de la séduction, peu aider à changer les choses. Séduire son partenaire tous les jours est un art qui nécessite des efforts quotidiens. Fatiguant ? Peut-être, mais cela en vaut la peine. Ne dit-on pas que toute relation se contruit ?

L’instabilité émotionnelle des partenaires

Yves Dalpé, psychologue clinicien, dans son livre intitulé “L’infidélité n’est pas banale” a observé un taux d’infidélité très élevé chez les personnes souffrant d’instabilité émotionnelle. Ces personnes, par leur caractère créateur de conflits, leur tendance à allumer le feu sur le moindre petit sujet, leur caractère antisocial, créent une fatigue mentale chez leur partenaire qui peut ainsi facilement frôler la barrière de l’adultère. Si vous êtes conscients que vous souffrez d’instabilité émotionnelle, il est donc important de chercher à en guérir avant de s’engager.

L’addiction sexuelle

Aux États-Unis, 12 % des hommes et 3 % des femmes sont dépendats sexuellement.
Ce fait n’existe pas seulement aux États-Unis mais est une réalité dans tous les continents. Selon Lauren Karila, psychiatre, français qui a beaucoup écrit sur l’addiction, « la dépendance sexuelle se traduit par une consommation répétée, durant plus de six mois d’affilée, d’un ou plusieurs supports sexuels (films porno, sexe tarifé, masturbation compulsive, réalisation de fantasmes…) en réponse à un stress ou à un état dépressif. » Cette addiction n’est pas un simple amour des plaisir charnels car elle conduit à un isolement social et à un comportement dangereux, tant pour soi que pour son partenaire. Elle est prise en charge en psychiatrie.

Vous aimerez aussi...